Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Billets Dumeur

Disney Mont saint Micheland

 

Hebergeur d'image

Il est des voyages qu'il ne faudrait pas refaire étant adulte sous peine de briser des rêves d'enfant. Tu as envie de revivre des sensations fortes, des revivals nostalgiques et doux, hé puis pan ! Entre temps l'adultâgie est arrivée, et bizarrement le toboggan au parc où tu te faisais des films d'action et où tu risquais ta vie de môme, est devenu un misérable truc rouillé d'un mètre de haut où tu crains juste de te choper un tétanos au derrière.

Hé bien pour le Mont-saint-Michel c'est un tétanos psychique briseur de rêves que je me suis chopée. Je n'ai pas arrêté de dire à mon Auvergnat favori : « maieuuuuuuuh c'était pas comme ça dans mes souvenirs !!!! » ou encore « maieuuuuuuuuh c'était drôlement mieux avant !!! » ; faut dire que j'avais vachement insisté pour qu'il visite ce monument de rêve mon Auvergnat favori, en argumentant que c'était une chose sublime, une pyramide merveilleuse, gnagnagna.

Remarquez à ma décharge je ne suis pas sûre d'être devenue une vieille conne clichée ambulante. Pas complètement. Mes yeux d'enfant (et de pré ado) ont bien du émerveiller le lieu en son temps, mais quand même, l'effet toboggan ne s'est pas appliqué quand je suis revenue au Portugal ou à Carnac, où j'ai bien usé mes fonds de culotte autrefois. La magie était bien là, à opérer et elle opère encore.

Pas complètement vieille conne la Dumeur, mais alors que s'est-il passé ?

 

Hebergeur d'image

 

Vous avez probablement suivi tous les travaux de préservation du site effectués ces dernières années (l'opération de rétablissement du caractère maritime du Mont saint Michel), ce qui est une bonne chose, enfin je pense, enfin je ne sais pas si j'ai mon mot à dire car je ne suis pas du coin. Ce qui fait que maintenant – contrairement à mes souvenirs véridiques enfantins – vous devez vous garer à 3 bornes du bousin dans un parking où des vigiles en gilet jaune vous surveillent au cas où vous voudriez faire popo dans les prés salés ; et pour tous ces services il vous en coûtera pour plus de deux heures de stationnement, la modique somme de 11,70€.

Oui mais c'est pour participer à la préservation du patrimoine. Ah ben présenté comme ça, ça va, c'est moral et écolo, c'est pas du tout pour faire du fric, n'ayons pas l'esprit détourné et mauvais tout le temps quoi. Et puis c'est bien de se débarasser des bagnoles non ?

Alors pour aller ensuite jusqu'au Mont saint Michel, vous pouvez : marcher pendant une cinquantaine de minutes en moyenne sur un chemin entièrement balisé et sans abri - où en déambulateur ou poussette sous une grosse averse normande ça risque un peu d'être balèze mais bon, c'est pour le bien du site - ou alors vous faire véhiculer dans une navette gratos où vous ferez connaissance avec les aisselles odorantes de tout un tas de monde, oui comme dans les transports en commun quand tu bosses la semaine. Déjà le trip mélancolique tu le sens là, tu le sens ? Ah ben ça y est je commence à tutoyer moi.

Navette gratos qui comme par hasard, fait des arrêts dans toute la zone commerciale, parce que oui, maintenant, contrairement à mes souvenirs d'enfant, y'a plein de magasins et d'hôtels, et de magasins et d'hôtels, au moins 10 bornes avant le Mont saint Michel. C'était mieux avant je vous dis. Cet arrêt est sponsorisé par le cidre saint Michel, ah oui mais si vous en achetez vous participez à l'économie locale, ah ben présenté comme ça bon, ça va c'est éthique !

Déjà avant d'arriver au fameux parking qui vous permet de préserver le patrimoine du coin bande d'égoïstes, j'ai senti que ça commençait gravement à puer du cul cette affaire là. D'ailleurs je l'ai dit à mon Auvergnat favori : « dis donc ça commence à puer du cul cette affaire là ». Biscuiterie saint Michel par ci, cabaret saint Michel par là, parc à alligator et calvados comme là bas dis, ça commence un peu à bouffer à tous les rateliers non ? NON ? Si, si et re si. Pis alors je vous raconte pas une fois arrivée sur le fabuleux trésor du patrimoine classé à l'UNESCO, je ne l'ai pas trop sentie non plu la madeleine dumeurienne, mais par contre l'effet de l'omelette de la mère Poulard qui vise le CAC 40, ça j'avoue je l'ai sentie très fort un peu dans le dedans de moi même où ça crispe, ouille ça fait un peu mal là. Figurez-vous qu'étant môme, ENCORE, je fantasmais sur l'omelette de la mère Poulard, mais comme on n'avait pas les moyens on se contentait de brioches fraîches qu'on mangeait en regardant la baie et c'était drôlement bien. Ben là comment dire, je crois qu'avec mon Auvergnat favori on n'a toujours pas les moyens de se la payer, l'omelette de la business woman qui n'est plus de ce monde mais qu'on profite bien de sa renommée, bordel.

 

Hebergeur d'image

J'avais un chien à une époque, il gerbait exactement pareil,
même qu'on a cru qu'il avait la rage.

 

C'est qu'elle coûte 35€ l'omelette.

35€ la putain d'omelette faite avec trois putains d'oeufs auquel on ajoute un putain d'ingrédient mystère : du putain de beurre.

Pardon je deviens vulgaire. Mais quand même. Quand même je me demande comment on peut en arriver à une somme pareille avec des trucs sortis du cul d'une poule et d'un pis de vache ?

 

Hein COMMENT ON EN EST ARRIVE LA ?

 

Comment je vais vous le dire. Par la volonté très pure de vouloir préserver le patrimoine du Mont saint Michel et de faire des bifetons monumentaux sur le dos des touristes qui achèteraient N'IMPORTE QUOI et à qui on vend effectivement N'IMPORTE QUOI, en se foutant complètement de l'authenticité et de la cohérence du site. Il n'y aurait eu que le coup de l'omelette, franchement j'aurai fermé mon clapet, pourquoi ça ne serait pas aussi hype et branchouille que Cannes le Mont saint Michel ? Mais maintenant, MAINTENANT j'insiste, quand vous débarquez au Mont saint Michel vous avez l'impression d'être arrivé comme par magie à Pigalle, enfin magie c'est façon de parler hein. Des rabâteurs à l'entrée qui pourraient très bien brailler « pussy pussy PUSSY !!!! » sans que ce soit choquant vu la putasserie des alentours, des enseignes m'as-tu-vu de partout dans la rue principale, des boutiques dignes de Las Vegas ce haut lieu du raffinement, criardes de vulgarité où tu trouves pêle mêle des sabres japonais, des revolvers du far West, des tapisseries « Joconde », des Tours Eiffel mais attention avec du calvados dedans, c'est qu'il faudrait pas oublier où on est hein...

Quand même faut rester un poil authentique.

 

 

Hebergeur d'image

Who are you, houhou, houhou !

 

Des fois que. Et partout PARTOUT la mèrepoulardisation du site. Je ne sais pas qui sont ses géniteurs mais franchement les mecs (et les nanas aussi tiens, ne soyons pas sexiste) vous avez complètement explosé la banque ! BRAVO ! YOU WIN ! A part le fameux resto qui existait et était déjà très réputé quand j'avais une dizaine d'années, la franchisation du nom de la dame s'est transformée en poule aux œufs d'or (d'où le prix de l'omelette peut être ?) : en-cas « la mère Poulard », hôtel « la mère Poulard », boutiques de souvenirs « la mère Poulard », cookies et thé earl grey « la mère Poulard » (so normando-breton isn't it?) ; la poulardisation des esprits est partout !

Franchement madame Poulard, étant donné le nawak qui règne dans ce temple aux marchands dans un site autrefois hautement étiqueté lieu de pélerinage catholique (je croyais qu'argent et religion catholique n'étaient pas compatibles, don de pauvreté toussa, mais j'ai du rater un chapitre biblique vu comment ils se mettent la race au Vatican), je pense qu'il y a encores quelques ficelles sonnantes et trébuchantes que vous pourriez tirer histoire de régner encore plus sur ce Disneyland ambulant : pourquoi pas un fast food burger « mère Poulard » ? Un kebab « mère Poulard » ? Un buffet asiatique « mère Poulard » ? Et un sex shop « mère Poulard » hein, j'ai trouvé ça bizarre de ne pas trouver de godes dans vos boutiques de souvenirs* ? Nan ? Vous trouvez ça aussi incongru qu'une choucroute dans le menu d'une pizzeria ?

 

Hebergeur d'image

Du thé noir de Chine typique de la Normandie, mais pourquoi pas ?

 

Oui ben moi aussi. Non seulement vous avez gâché un des rares merveilleux souvenirs d'enfance (et de pré adolescence) que j'avais, mais en plus vous avez bousillé mon envie de revenir et j'étais même tellement dégoûtée que je n'ai même pas acheté de cartes postales pour dire aux gens « c'est génial, allez-y, j'y ai passé un super moment, c'était comme dans mes souvenirs !!! ». Et j'adore les cartes postales bordel.

Merci de me faire dire maintenant : « le Mont saint Michel c'était mieux avant ». Voilà grâce à vous je suis devenue une vieille conne aigrie. Mais si j'ai pu contribuer à la préservation écologique du patrimoine de votre Disneyland bretonno-normand avec les 6.30€ qu'on a laissé dans le parking vu qu'on s'est barrés au bout d'une heure, je suis trop contente pour vous et vos ovaires en or.

Et vu que je vous ai suggérée l'idée d'un vibromasseur « la mère Poulard », je pourrai peut être toucher un copyright là dessus quand vous le mettrez en place ? Ca ne saurait tarder. Pour le bien être du Mont saint Michel bien sûr, ne soyons pas cynique...

 

Allez, pour terminer une chanson tout à fait de circonstances :

 

 

* on me fait signe à l'oreillette que oui, ils ont même osé les capotes Mont-saint-Michel...

 

Hebergeur d'image

 

Partager cet article

Repost 0